19/04/2007

lettre à la mère de mon enfant

 

Magali,


Voilà 17 ans que nous partageons le même enfant.

Vous, vous lui avez donné la vie . Moi, je lui ai donné une famille.

Cet enfant, que vous n'aviez pas voulu, vous avez essayé de

l'aimer. Mais derrière ce bébé joufflu, il y avait tant de souffrances, tant de haine, tant de choses que vous vouliez oublier !

Un jour, vous me l'avez amené : « J'ai fais des efforts, mais c'est impossible. Je ne veux pas lui faire de mal. Il sera mieux ici ».

L'assistante sociale qui vous accompagnait portait un sac avec quelques vêtements et vous êtes partie, sans un regard pour lui, en me disant « C'est pour son bien ». L'amour, ça ne se commande pas !

Et il s'est habitué . A nous, aux autres enfants. Il a appris à s'asseoir, à jouer ... Le plus difficile fut de lui apprendre la tendresse:

il en avait tellement peur.

Régulièremment au début, occasionnellement par la suite, vous

preniez de ses nouvelles. Votre vie changeait mais n'était pas plus

facile.

Pendant vos périodes de silence, il arrivait à vous mettre en veilleuse.

Il m'appelait maman .Il nous aimait. A sa façon . Parfois si difficile à comprendre.

La souffrance renaissait sur un coup de fil, une promesse mendiée, rarement accordée «  Tu viendras me dire bonjour? »




13:13 Écrit par May dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.