13/05/2007

Un cadeau pour la fête des mères ...

 

Jusque la naissance d' Emeline, va vie a été une grande surface lisse. Une enfance heureuse, une adolescence sans problème,un mariage bon ton, une famille sereine...

Nous avions fêté nos dix ans de mariage et la nouvelle promotion de Joël quelques mois avant l'arrivée de notre fille.

Dès les premiers jours de sa vie, il y eut des zones d'ombre. Une froide réalité, déguisée en mots compliqués, entrait petit à petit dans notre vie . Emeline ne marcherait pas, Emeline ne s'ass..., Emeline ne ... Emeline... Jamais. Jamais.

L'étendue du handicap s'élargissait à chaque contôle médical. Nous étions anéantis.

Joël s'est repris le premier. Soutenu par nos deux familles, il essaya de me raisonner et de m'amener à la seule solution possible. Placer Emeline dans endroit ou elle serait prise en charge.Nos moyens nous le permettait. Il était temps de recommencer à vivre, de reprendre notre place, d'assurer la carrière de Joël. De toute façon, notre enfant n'avait pas de conscience: nous ne saurions lui manquer.

Pour la première fois, je me suis opposée. Emeline resterait avec moi. C'était mon enfant. Je lui parlais tout le temps, ma voix finirait bien par trouver le chemin de son pauvre cerveau. J'ai tenu bon, contre tous. Et je me suis retrouvée seule avec elle.

Pas d'autre univers que le handicap, le médical ... J'ai appris à compter chaque franc.

Grâce au kiné qui venait stimuler Emeline, j'ai réussi à trouver un travail d'appoint: le nettoyage de la petite école du quartier. C'est là que j'ai renconté Lucas, le premier jour de travail.

Il m'attendait sous le préau, avec sa maman. La jeune femme ne savait pas reprendre Lucas avant 17h30, deux ou trois fois par semaine: pouvait-il rester à l'école en l'attendant ? Il ne me dérangerait pas, il avait l'habitude avec la dame que je remplaçais... Lucas, certain sans doute de mon accord, me dit « Et puis, je m'occuperai de votre petite fille pour ne pas qu'elle s'ennuie ». D'une phrase, il venait de faire entrer Emeline dans le monde ordinaire.

Très vite, il m'a appelé par mon prénom. Il embrassait Emeline en lui donnant des petits noms câlins «  ma poupée en sucre, ma petite fée ... » Il lui racontait sa journée, lui chantait des comptines et les refrains à la mode ... La différence d'Emeline ne le rebutait pas. Parfois, il me répetait des choses que sa mamam lui disait  "on doit toujours dire aux gens qu'on les aime, ça les rend gentils" , " on ne doit pas se retenir de pleurer, sinon on se noie le cerveau "

A l'occasion des fêtes de fin d'années, j'avais reçu un joli foulard, et pour Emeline, il avait choisi une écharpe, un bonnet et des mouffles avec son prénom brodé. Sa cousine, qui avait 5 ans aussi, avait adoré, m'avait-il dit.

Vers la mi- avril, Lucas – frappé par une évidence qui ne l'avait jamais effleuré jusque là- m'a demandé «  Dis, Christine, Emeline, elle n'a jamais su t'offrir un petit cadeau ? » Sa voix tremblait quand il a ajouté «  ça, c'est terrible ! » IL est resté le reste du temps près de la poussette mais ce jour-là il manquait d'entrain.

Lucas n'était plus revenu sur le sujet, moi non plus. Il avait retrouvé sa bonne humeur.

La fête des mères approchait mais curieusement, il évitait le sujet.

Ce vendredi-là , quand nous sommes arrivées, il avait l'air d'une pile électrique.

Il chuchotait à l'oreille d'Emeline , et en me regardant «  tu sais bien que je lui dit mes secrets »  . Puis il dansait devant elle . J'ai commencé le nettoyage . Je terminais la première classe quand Lucas m'a appelé «  Christine, tu pourrais venir, s'il te plait »

Il avait approché la poussette près de la porte. Coincé dans les mains crispées d'Emeline, il y avait un cadeau emballé dans du papier de soie vert fluo, avec par-dessus une carte maladroitement découpée en forme de coeur. Avec quelques mots écrits au marqueur rose «  maman, je t'aime. Emeline » Le cadeau, une boite de mouchoirs en papier, décorée de coeurs de toutes les couleurs. "Tu comprends,Christine, il fallait choisir quelque chose qui ne casse pas si Emeline ne savait pas le tenir tout de suite ".

 

Je suis restée sans voix , juste un petit merci déjà mouillé de larmes. Lucas ne s'est pas démonté «  Merci qui ? Merci Emeline ! ».

Et en embrassant Emeline qui me fixait «  t'inquiètes pas, ma fée en sucre, ta maman est contente, pleurer, ça empêche le cerveau de se noyer ».



 


10:10 Écrit par May | Lien permanent | Commentaires (33) |  Facebook |

Commentaires

Superbe... ...et si pleurer empêche le cerveau de se noyer, je te promet que là, il n'est pas prêt d'apprendre à nager! Te lire, c'est ouvrir une petite porte à l'intérieur......

Écrit par : Mitch | 13/05/2007

Bonjour mariwi, Quelle émouvante histoire!!!
Je te remercie d'être passée par chez nous et pour ton petit mot. Excellente fin de weekend. Je repasserai te lire. A bientôt.

Écrit par : Flo & Dizze | 13/05/2007

Une histoire trés touchante! Comme à chaque fois, on en sort bouleversé. Une question: tu les creés ou tu les trouves? Celle-ci me touche particulièrement.
Je ne suis pas dans le cosmos mais je suis partie une semaine au Printemps du Livre. Je rentre demain matin, là je suis chez ma fille.
Il faut quand-même que je me remette à écrire, moi! Quelle flemmarde cette Mimi!
Gros bisous et à bientôt!

Écrit par : mimi | 13/05/2007

Emouvant. Voilà aussi pourquoi il faut se battre pour que tous les enfants sans exception puissent vivre dans un même monde. Un monde riche de ses différences.

Écrit par : Rafaël | 13/05/2007

Merci d'être passé sur mon blog et pour ces quelques mots de réconfort qui me vont droit au coeur.
Amicalement

Écrit par : Isabeau | 13/05/2007

Merci, pour cette jolie histoire.Ma belle-fille est en chaise roulante,ce ne sont pas les enfants qui la regarde,mais les adultes.Maintenant,elle n'y fait plus attention.Bonne soirée.Marie et Gérard

Écrit par : Marie et Gérard | 13/05/2007

Je suis trés touchée de ce texte qui me fait pleurée. Toujours donner son amour , rends certains êtres gais. Mais pleurer laisse démontrer notre sensibilité. Notre coeur nous devons le partager DIEU nous a demandé de ne faire qu'UN et de toujours nous aimer. myriam lelahel

Écrit par : myriam-lelahel | 13/05/2007

merci pour ce texte émouvant qui m'a donné les larmes aux yeux.

Je ne peux résister, je te mets dans mes liens. Mais, dis-moi si cela te pose un problème! ;)

Écrit par : tayiam | 13/05/2007

Chère Mariwi, Quelle belle hsitoire! Et qui nous prouve encore une fois que nous, les adultes, nous avons de grandes leçons à tirer des enfants... Bisous.

Écrit par : Petite Louve | 14/05/2007

Très belle histoire J'ai été confrontée au handicap très tôt, ce qui m'a permis de considérer tout le monde sur un pied d'égalité et de prendre conscience que le handicap peut frapper tout le monde, qu'il soit de naissance ou accidentel.
Concernant la musique de la chanson de Mannick, c'est un accompagnement à la guitare. L'avez-vous trouvée?
A bientôt

Écrit par : Kardream | 14/05/2007

Bonjour Mariwi C'est le genre d'histoire qui rend les gens meilleurs en les lisant ... en tout cas, je l'espère!!! Très émouvante ...
Merci d'être passée par chez moi!
Rose

Écrit par : Rose | 14/05/2007

très touchant belle tranche de vie pleine d'emotions!
à bientôt

Écrit par : l'eternelle optimiste | 14/05/2007

très touchant et combien réel cet amour , même aux enfants qui n'ont pas la possibilité d'expression orale, leur regard en exprime et ont autant besoin d'amour que tous, j'ai appris à mes filles de ne jamais faire ni regarder les différences ( semble t-il ) car ils nous comprenne et ont besoin d'amour et d'amitié, le résultat est que mes filles ainsi que sabrina douze ans est toujours présente lorsqu'un enfant ne sais s'exprimer, l'amour il faut l'enseigner à ses enfants et de celà j'ai réussi car elles le transmettent, aussi cet enfant l'a compris et empli d'amour , je suis heureuse qu'ils y en aient autour de moi et que cet amour soit porté jusqu'a vous et votre petite Emeline, dites lui que je l'embrasse très fort ainsi que mes autres filles et une très bonne fête à vous.
Que l'amour et la lumière vous accompagne la foi vous l'avez car vous avez gardé cette force qui n'est autre que l'amour, à bientôt toute mon affection
à vous et votre fille oceane

Écrit par : oceanebleue | 14/05/2007

Tellement émouvant Trop émouvante cette histoire
Merci d'être venue sur mon blog.

Écrit par : sellena | 15/05/2007

merci pour ton com, j'ai trouvé ton texte très touchant, j'espère que tout ira bien pour toi
amitié
brocéliande

Écrit par : brocelisande | 15/05/2007

glups!!! a 9h au matin lire ca oufff ca fait des frissons
quel courage, quel générosité, quel bonheur d'avoir 2 enfants aussi émouvants! super
merci d'être venue sur mon blog!

Écrit par : valérie | 15/05/2007

bonsoir! Merci de ton passage sur mon blog,
par la même occasion, je fais connaissance du tien,
belle histoire...
bonne soirée
tytounette

Écrit par : tytounette | 15/05/2007

Très touchant... Ce texte est magnifique et m'a mis les larmes aux yeux.
A bientôt

Écrit par : Alkiragaiia | 15/05/2007

Un petit coucou! Juste pour le plaisir et je passais pour voir si tu ne nous aurais pas posté une de ces histoires superbes dont tu as le secret.
Bisous et à trés bientôt!

Écrit par : mimi | 15/05/2007

Quelle émotions Mon cerveau ne s'est pas noyé. Je ne sais quel âge a ce petit garçon mais puisse-t-il garder éternellement son coeur d'enfant.
J'ai bcq dans ma vie travaillé avec des enfants et des handicapés. Ces deux mondes sont les meilleurs qui soient au niveau de la pureté du coeur.

Écrit par : Yvonne Kastou | 17/05/2007

Que d'émotion dans ce texte. Quelle tendresse aussi. Brave petit Lucas.. Il nous en faudrait des dizaines, des centaines comme cela....
Ps : J'ai mis le lien pour accéder à ton blog sous forme de logo..

Écrit par : jicé | 17/05/2007

J'AI COMPRIS LE MESSAGE Tu es la seule à m'avoir laissé un message et je suis venue te voir.
Maintenant , j'ai compris...et je me sens toute petite!!!
Je reviendrai souvent. Promis...

Écrit par : Pati | 18/05/2007

J'AI COMPRIS LE MESSAGE Tu es la seule à m'avoir laissé un message et je suis venue te voir.
Maintenant , j'ai compris...et je me sens toute petite!!!
Je reviendrai souvent. Promis...

Écrit par : Pati | 18/05/2007

BONJOUR MARIWI Quelle merveilleuse histoire et si émouvante !! Si seulement il y avait plus de gens comme ce petit Lucas le monde serait très beau !!
Si tu veux je t'invite sur mon nouveau blog : Chez Dorinadouce, une sorte de petit journal. Je te fais de GROS BISOUS

Écrit par : CORINNE | 20/05/2007

BONJOUR tres touchant comme post...
un petit bonjour en passant
et
je souhaite une merveilleuse journée....

COEURDENFANT

http://coeurdenfant.skynetblogs.be

Écrit par : COEURDENFANT | 20/05/2007

M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E. ! Histoire très touchante mais triste à la fois.
J'ai relu plusieurs fois tellement les sentiments sont nobles et beaux.
J'espère que cette histoire n'est que fiction car si c'est toi qui la vie çà ne doit pas être facile.
Admirable combat pour cette enfant qui dit-on est "différente" mais tellement entourée d'amour qu'elle vivra heureuse avec une maman au grand coeur et un LUCAS hors du commun.
Je lui souhaite de tout mon coeur.
Juste dire que je viens d'être mamie c'est toute ma joie.
Tendres bisous a Emeline et à vous tous.
COCO!

Écrit par : COCO ! | 20/05/2007

bonsoir comme dit coco j'espère que tu ne l'a pas vécue cette histoire, mais en tout cas elle est rès émounante! on est plein de frisson , quel gentil petit ce Lucas! bonne soirée et gros bisous

Écrit par : francesca | 21/05/2007

Bonjour! Un petit coucou en passant pour te souhaiter une très belle semaine! Et continue de nous toucher le coeur et l'âme avec tes belles histoires!

Écrit par : Petite Louve | 22/05/2007

Très joli Titre j'adore..je fais la connaissance de ton blog via celui de Laura et Sarah..bien triste nouvelle !
Bonne soirée et bisous

Écrit par : martine | 22/05/2007

zut... ... mon cerveau est noyé à moitié... mais bon, au bureau avoir les yeux rouges, ca va, plus : bonjour les dégats...

Ton texcte est merveilleux... tout simplement...
A très bientôt...

Écrit par : syrius | 24/05/2007

Bonjour! Je suis en vacances et je viens te faire un petit coucou. Tu es en pause dis-moi? Il fait beau, profitons-en çà risque de ne pas durer dixit Mr météo.
Bisous et bon we. A bientôt!

Écrit par : mimi | 25/05/2007

Hello Avec toute mon amitié je te souhaite
Un bon et long week-end avant l’été qui se fait attendre.
Gros bisous tous doux
COCO !

http://romyrose.skynetblogs.be
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO ! | 25/05/2007

très belle histoire... oui, très belle histoire, simple, d'une pudeur à souligner.
je suis heureuse de t'avoir trouvée, par hasard, les plus beaux blogs se trouvent toujours par hasard !

Écrit par : verovero7 | 29/05/2007

Les commentaires sont fermés.